AdobeStock_302491571.jpeg

VERRERIE

Traitement haute performance des rejets atmosphériques issus des industries du verre : verre plat, verrerie mécanique, verre d'emballage, verre technique, fibres de verre.

Rejets atmosphériques de l'industrie du verre

 

La fusion du verre est un procédé à haute température qui génère de la pollution atmosphérique. Les principaux composants de ces pollutions sont les substances résultant de la combustion générant notamment des NOx, des SOx et des particules fines.

 

Par ailleurs, ce secteur émet des particules en suspension derrière lesquelles on retrouve une multitude de polluants dont la composition chimique et la granulométrie sont très variables. 

C’est dans les poussières que l’on retrouve la plupart des métaux lourds dont certains sont très toxiques.

 

Il est alors nécessaire de mettre en place une technique qui associe dépoussiérage des particules (oxydes métalliques tels que le cadmium, le chrome, le cuivre, le nickel, le cobalt) et filtration des polluants gazeux (NOx, SOx, HF, HCl...).

Risques pour la santé et l'environnement

Les oxydes de soufre et d’azote pénètrent dans les plus fines ramifications respiratoires et peuvent entrainer la dégradation de la respiration, une hyper-réactivité des bronches chez les asthmatiques ou encore une augmentation de la sensibilité des bronches aux infections microbiennes chez les enfants.

D’un point de vue environnemental, les SOx sont à l’origine de pluies acides qui nuisent aux récoltes, aux forêts et aux espèces aquatiques, en plus de contribuer à l'acidification des océans. Les NOx quant à eux sont à l’origine de l’eutrophisation des milieux qui conduisent à une réduction de la biodiversité.

Les oxydes métalliques sont présents sous forme de poussières ou de fumées en faibles concentrations.

Malgré cela, une exposition prolongée des travailleurs peut être responsable de pathologies respiratoires aiguës ou chroniques et pour certains métaux lourds tels que le cadmium, de certaines maladies neurologiques et cardio-vasculaires. Par ailleurs, il existe des éléments épidémiologiques démontrant la relation entre le cancer du poumon et l’exposition professionnelle à divers composés métalliques (béryllium, chrome, cadmium, nickel...). Enfin, les effets cutanés allergiques sont notables avec des métaux comme le nickel, le chrome.

Les métaux lourds sont des micropolluants et leur toxicité se développe par bioaccumulation. Les milieux aquatiques sont très sensibles à ces éléments en traces qui se concentrent au fur et à mesure des absorptions dans la chaine alimentaire (eau, plancton, poisson herbivore, poisson carnivore, Homme...)

Réglementation

 

L'arrêté du 12 mars 2003 fixe les prescriptions applicables de plein droit aux établissements dans lesquels sont exercées des activités de fabrication et de travail du verre ou de fabrication de fibres de verre ou laine de roche, soumises à autorisation préfectorale.

Notre solution

La solution Nanotec Filter® peut être utilisée à la fois en sortie des cheminées (en gaine) pour la captation efficace des fumées et en amont pour traiter l’air ambiant dont les effluents ont la particularité d’être très variés et les volumes horaires à traiter très importants.

Envie d'aller plus loin ?

Découvrez nos offres de partenariat exclusif et prenez une longueur d’avance sur votre marché !

* Ouverture du tour Primo-Partners à partir du 01/06/2021 jusqu’au 31/12/2021