CENTRALE THERMIQUE À FLAMME

Traitement très haute performance par voie humide pour l’abattement polyvalent des rejets issus des centrales thermiques : particules fines et très fines, HAP, COV solubles, NOx, SO2.

Les rejets atmosphériques des centrales thermiques à flamme

 

Les centrales thermiques à flamme correspondent aujourd'hui à une part très importante des installations dans le monde,  et émettent majoritairement du dioxyde de soufre (SO2), des oxydes d'azote (NOx), du dioxyde de carbone (CO2) et des poussières. Selon le type et la qualité du combustible d'autres substances telles que des métaux lourds, des composés halogénés, des hydrocarbures et des COV

peuvent être rejetés. Ces centrales utilisent un processus de combustion alimentés par des combustibles fossiles gazeux, liquides et solides et par des combustibles résultant de la biomasse conçus pour produire et fournir de l'énergie électrique.

Lors de la manutention de combustibles solides ou d'additifs, des poussières pouvant contenir de la silice, de l'arsenic ou du charbon sont produites et sont potentiellement dangereuses.

Risques pour la santé et l'environnement

 

Le système de refroidissement d'une centrale thermique, indispensable à son fonctionnement, prélève de l'eau dans le milieu naturel. Une fois utilisée, l'eau est rejetée dans son milieux mais peut contenir des polluants ayant des répercutions sur les organismes aquatiques.

Du coté de l'Homme, les poussières de silices peuvent entrainer des silicoses, l'arsenic des cancers de la peau et des poumons, et les poussières de charbon l'anthracose. C'est pourquoi il est nécessaire de mettre en place un dispositif de filtration pour maintenir les poussières émises à un niveau inférieur au seuil applicable.

Réglementation

 

Selon le type de centrale (charbon, fuel, gaz ou biomasse) les limites de rejets sont soumises aux directives Environnementales Européennes qui sont transcrites dans les arrêtés préfectoraux de chaque site particulièrement surveillé. La DREAL met ainsi en place une politique de contrôle réglementaires des rejets atmosphériques réguliers ou inopinés.

Notre solution

La technologie Nanotec Filter® est semblable aux systèmes de lavage de gaz pouvant abattre particules et gaz tout en étant beaucoup plus compact et performant.

Les types de rejets atmosphériques à traiter en sortie des centrales étant très variés le dispositif Nanotec Filter est donc tout à fait adapté.

Envie d'aller plus loin ?

Découvrez nos offres de partenariat exclusif et prenez une longueur d’avance sur votre marché !

* Ouverture du tour Primo-Partners à partir du 01/06/2021 jusqu’au 31/12/2021